Les Chroniques du Menteur
Accueil du site > Société > Grande bonté de la justice américaine

Grande bonté de la justice américaine

lundi 6 avril 1998, par Pierre Lazuly

On a exécuté un détenu lundi matin en Floride. C’était la première utilisation de la chaise électrique baptisée « Old Sparky » depuis qu’un détenu y avait pris feu, en mars 97.

Gerald Stano, 46 ans, a été prononcé mort à 7:15 heure du matin, après qu’un citoyen anonyme ait renversé un commutateur qui a envoyé 2.300 volts d’électricité. Stano était le premier d’une série de quatre détenus programmés pour mourir dans les huit prochains jours sur la chaise électrique de Floride, dont l’utilisation avait été suspendue après que des flammes de 12 inch soient sorties de la tête de Pedro Medina, en mars 1997.

Stano est la 237ème personne à mourir dans cette chaise électrique, construite par des détenus de prison en 1923 (oui, vous avez bien lu, construite par des détenus).

Sa mort a laissé 366 hommes et six femmes attendant l’exécution sur le quartier des condamnés à mort de la Floride, dont trois dans la semaine à venir. On en parle moins que de Karla Tucker, évidemment, quoique celle du 30 mars, Judy Buenoano, présentera l’intérêt médiatique d’être la première femme à mourir sur la chaise électrique.

Pour son dernier repas, Stano a commandé un bifteck de Delmonico, des pommes de terre cuites au four au four avec de la crème et de lard, du pain français avec du beurre et une salade accompagné de bleu. Pour le dessert, il a même eu une crème glacée chocolat-menthe.

La justice américaine est décidément trop bonne.

PIERRE LAZULY
Accueil | SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Quitter